L'Abbé Perdrigeon
l'Abbé Perdrigeon
1822-1888

Au XIXème siècle - La genèse

Jean-Baptiste Louis Clément Perdrigeon est né à Bourg-Argental le 11 juin 1822.
Il sera ordonné Prêtre en 1847.

De 1847 à 1855, l’Abbé Perdrigeon exerce plusieurs vicariats en Gironde. Puis il est nommé curé de paroisse à Pompignac début 1855, Saint-Médard de Guizibres fin 1855, et à Vayres en septembre 1857.
Curé de Versigny dans l'Oise en 1864, il publie "Le Fameux secret de Feu Dardelle pour la prompte et infaillible guérison du Charbon et de la pustule maligne".

"Sans souci ni préoccupation de la rationalité du remède, nous nous sommes laissés enthousiasmer uniquement par le spectacle des services immenses qu'il a déjà rendus..."

Il sera nommé en 1859 aumônier en chef des armées du quartier général du premier corps de l’armée d’Italie.
Il participe aux batailles de Magenta et de Solferino, où il se dévoue sans compter pour soigner les soldats. L’Abbé Perdrigeon, profondément humain, était bouleversé par toutes ces souffrances et c’est ce qui l’incita à continuer ses recherches sur des traitements propres à soulager les douleurs. C’est là qu’il met au point différents remèdes dont certains existent encore aujourd’hui. C’est à ce titre qu’il recevra en 1871 la Légion d’Honneur.

Pour ses travaux, il reçoit à l’Exposition Universelle de Paris de 1867 une médaille d’or décernée par un jury international et est admis membre de l’Académie Nationale d’Agriculture avec remise d’un diplôme.

En 1873, il est nommé Aumônier de la Maison de Retraite Chardon Lagache à Paris, puis se retira à Vayres en 1879 où il fut curé 22 ans plus tôt.
Face aux demandes de plus en plus nombreuses, il distribue ses produits.

Nomination de l'Abbé Perdrigeon au rang de Chevalier de la Légion d'Honneur

Nomination de l'Abbé Perdrigeon au rang de Chevalier de la Légion d'Honneur

Les produits de l'Abbé Perdrigeon apparaissent au plan commercial vers 1875.

En 1877 L'Abbé Perdigeon finit de mettre au point sa "Petite Pharmacie" :
Il dépose un brevet de fabrication pour son Contre-Coups au greffe du Tribunal de commerce de Paris le 23 avril 1877 (soit 17 ans après la guerre d’Italie) et il y ajoute, sans brevet : l’unique vraie toile souveraine des anciens moines n° 685 du Codex I, les pilules sympathiques, la poudre admirable de M. de Prognier, la Mélissine sauve-vie eau souveraine des anciens moines (Ce produit est disponible sur notre site) et diverses tisanes.

La fabrication et la vente de ces produits commencent à Vayres en 1879. Cependant n’étant ni médecin ni encore moins pharmacien, la loi l’oblige à s’associer à un pharmacien en titre.
C'est en 1887, lors d’une visite dans sa région natale, qu'il rencontre à Vénissieux dans une famille amie de longue date, M. Léon Die-Lacour, pharmacien à Vénissieux depuis 1880. L’entente est vite faite et M. Lacour prend à Vayres la direction de "La Petite Pharmacie de l’Abbé Perdrigeon".

Le 6 avril 1888, l’abbé Perdrigeon meurt d’un congestion cérébrale. Il est enterré selon ses volontés, à Vayres, à la fosse commune, sans inscription, juste une croix de bois plantée dans la terre. Le pharmacien Léon Lacour continue l’œuvre de l’Abbé Perdrigeon à Vayres en poursuivant la vente de ses remèdes.

L'Abbé Perdrigeon

L'Abbé Perdrigeon
Catalogue 1887 de La Petite Pharmacie de l'Abbé Perdrigeon

Catalogue 1887 de La Petite Pharmacie de l'Abbé Perdrigeon

Dans cette période, la fin du XIXe siècle, où les spécialités pharmaceutiques (remèdes secrets) ont du mal à trouver leur place dans le panorama pharmaceutique français, les catalogues de la Petite pharmacie de l'Abbé Perdrigeon sont révélateurs à plus d'un titre d'une période charnière.

Dès L'antiquité le rôle des prêtres fut essentiel en matière de préparation de remèdes. Chez les Hébreux et les Gaulois par exemple, et la tradition Chrétienne, qui a naturellement repris ce concept du prêtre guérisseur, Jésus-Christ étant le sauveur des âmes et des corps.

Le 11 avril 1803 le projet de loi « contenant organisation des Ecoles de pharmacie et sur la police de la pharmacie » fut adopté et promulgué.
Cette loi réserve le métier d'apothicaire aux seuls pharmaciens diplomés. Cependant, de nombreux documents, tout au long du XIXe siècle, attestent que le rôle du Clergé dans la préparation et la dispensation de remèdes va se poursuivre.
L'Abbé Perdrigeon a donc dû faire appel à un pharmacien pour légaliser son activité, le pharmacien Léon Lacour.

Au XXème siècle - Une Affaire de famille

En 1923, Léon Lacour s'associe avec le Docteur Robert Pionneau, originaire de Cognac, qui créera en 1930 le Phytoneurol®, formule de plantes pour la relaxation et le sommeil. Ce produit est disponible sur notre site.

Elisabeth, la fille de Léon Lacour, épouse le Docteur Pionneau la même année.
Léon Lacour décède en 1928 à l’âge de 75 ans d’une crise cardiaque.

En 1929, La petite pharmacie prend alors le nom de "Laboratoire du Docteur Pionneau".
En 1957, Robert Pionneau s'associe avec son fils et la société deviendra le Laboratoire Pionneau d'aujourd'hui.

Depuis lors, l'entreprise est une entreprise familliale qui se perpétuera de père en fils et frères, et ce jusqu'a nos jours, sur 5 générations.

Le Contre-Coups de l'Abbé Perdrigeon® sera très apprécié du public et l'est encore aujourd'hui.
Jusqu’en 1998, ce médicament a été utilisé pour deux usages : buvable et application cutanée.
Depuis 1998, seul l’usage en application cutanée a été conservé sous le statut de médicament.

Ainsi, pour bien distinguer les deux usages, le laboratoire à désormais dans sa gamme deux produits différents mais parallèles dont la méthode de fabrication est très proche :

  • Le Contre-Coups de l’Abbé Perdrigeon®, Médicament traditionnel à base de plantes dont les indications sont « le traitement symptomatique des ecchymoses et des contusions, le traitement symptomatique des inflammations mineures de la peau et pour aider à la cicatrisation des plaies superficielles et peu étendues ». Il doit être appliqué à l’aide d’une compresse. De par son statut, il n’est disponible UNIQUEMENT qu'en pharmacie.
  • L’Elixir de l’Abbé Perdrigeon®, complément alimentaire composé des mêmes ingrédients et dont les allégations sont : « équilibre cardiovasculaire, bien-être circulatoire : soulage l’inconfort lié à une mauvaise circulation, aide à retrouver une sensation de jambes légères, confort féminin : ménopause et pré-ménopause (bouffées de chaleur, irritabilité, troubles de la cinquantaine), chocs émotionnels ». Ce produit est disponible sur notre site.

Le Laboratoire Pionneau créera ensuite en 2007 le Contre-Coups Gel® de l'Abbé Perdrigeon, héritier de la formule originale sous forme de gel, pour aider à prévenir la formation des bleus et des bosses et à faciliter leur résorption. Ce gel favorise la cicatrisation en cas d'égratignures, de brûlures superficielles et de piqûres d’insectes. Ce produit est disponible sur notre site.

Plaque publicitaire - 1920

Plaque publicitaire - 1920
Le pharmacien Léon Lacour - 1910

Le pharmacien Léon Lacour - 1910

Le laboratoire d'aujourd'hui

Le Laboratoire Pionneau, via sa marque Abbé Perdrigeon Produits Naturels notamment, veut poursuivre sa proposition de produits aux valeurs confirmées par une longue expérience collective, dans un contexte de collaboration avec les professionnels de santé, à l’écoute des attentes et besoins du public.

Cette petite entreprise s’adapte aux différents besoins et impératifs rencontrés pour disposer de moyens nécessaires permettant de satisfaire aux normes et obligations codifiées et contrôlées par les autorités.

L’ambition pour demain du laboratoire se situe, tout en se développant de façon raisonnable et raisonnée, de savoir faire dans le respect des règles de santé publique.

Les produits commercialisés par le laboratoire Pionneau constituent l’exemple même du produit de santé familial susceptible d’apporter une réponse satisfaisante à un problème de santé ou de proposer une solution intéressante et convaincante pour certains maux bénins et passagers avec le conseil et l’ accompagnement du pharmacien. Ce laboratoire, le plus ancien de France, dont la date de départ est de 1879, propose des produits de plus de 150 ans d’expérience.

Copyright Laboratoire Pionneau 2022

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

clear

Chers clientes, chers clients,

Comme vous le savez peut-être, ce 25 mai est entré en vigueur le nouveau Règlement Général sur la Protection des Données RGPD ou "GDPR" : General Data Protection Regulation.

Ce nouveau règlement européen accorde à toute personne de nouveaux droits relatifs au traitement de leurs données personnelles.
A partir de cette date, l‘utilisation de notre site en tant que membre ou simple visiteur implique votre acceptation de cette version mise à jour des conditions générales d'utilisation.

Avant toute chose, sachez qu'à aucun moment nous ne transmettons vos données à un tiers, et que le respect de votre vie privée est important pour nous.
Aucune modification ne va être apportée à vos paramètres actuels ni sur la manière dont vos informations sont traitées.

Nous avons mis à jour notre page d'information sur les cookies comme le préconise le RGPD, et nous vous avons donné la possibilité de supprimer votre compte dans votre espace client.

Nous vous remercions de la confiance que vous accordez à notre entreprise et à nos produits.
Nous vous souhaitons une bonne navigation sur notre site.

Fermer